11/01/2018

Ce que j'attends de mon NON a No-Billag

Guère admirateur des méthodes de Trump, donc peu enclin à utiliser l'arme nucléaire pour régler mes désaccords ponctuels avec la SSR, je vais bien évidemment voter un NON a No-Billag. Je n'ai pas envie que le paysage télévisuel suisse ressemble à Hiroshima après la bombe ou Tchernobyl, après l'explosion. No-Billag produira en effet un terrain irradié sur lequel aucune télévision publique ne pourra plus jamais germer.

Sur ce tas de cendres, il y a fort à parier que ne pourront proliférer que des réseaux privés genre Télé-Blocher, M6, Canale 5 ou RTL+, qui habilleront leur camelote avec de la télé-réalité bien sordide, une orgie de pub qui leur tombera bien chaude dans leur bec, et qui n'hésiteront pas à nous facturer CHF 25.- la retransmission d'une rencontre de Champion's League, de chaque match de Federer à Wimbledon ou de la descente du Lauberhorn, commentés de surcroit dans un mauvais français fédéral, depuis un studio borgne situé dans une zone industrielle reculée de l'Hinterland zurichois.

Certes, la SSR doit perdre à la fois son embonpoint et son arrogance. Mais d'ici à laisser la place à de multiples télé-zombies, il y a un pas. J'attends donc, de mon clair NON à No-Billag, les engagements suivants de la SSR et des Chambres fédérales qui devront concocter la nouvelle LRTV:

- la diminution du nombre de chaines de TV et surtout de radio, la mission de la SSR devant surtout être de nature généraliste

- un détachement total de la SSR vis-à-vis du monde politique. La SSR ne doit pas être présidée par un politicien

- des émissions politiques bien plus objectives, avec un panel d'invités représentant toutes les opinions, et l'arrêt de la systématique allégeance des dirigeants, producteurs ou journalistes  aux thèses pro-européennes, immigrationnistes et mondialistes.

- une redevance diminuée à CHF 365.-, imposée à tous les ménages suisses, sans exception

- l'abandon de l'imposition des entreprises à cette redevance

- une part nettement plus grande (20% minimum) du produit de cette redevance allouée aux autres radios et TV

- la fermeture des fenêtres publicitaires à des diffuseurs étrangers (TF1, M6, RTL+, etc...). De toutes façons il n'y a aucune réelle réciprocité.

- la fin de l'ostracisme et du dénigrement systématique des mouvements patriotes. Vous voulez un TV nationale? Alors il faut défendre l'idée de la nation.

Et c'est un peu la dernière qui sonne...

12:16 Publié dans Air du temps, Humeur | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |

Commentaires

EXCELLENT

Écrit par : lovejoie | 11/01/2018

Jean-Charles,
Si seulement la SSR pouvait prendre une partie de ces engagements avec le 4 mars peu-être que l’initiative pourrait capoter.

Écrit par : Charly Schwarz | 11/01/2018

Et vous de ne pas modérer quand les commentaires vous sont contraires avec des preuves à l'appui!

Écrit par : Patoucha | 11/01/2018

"commentés de surcroit dans un mauvais français fédéral"
Pour cela on pourra toujours compter sur UPC, incapable d'écrire en bon français pour ses annonces.

Écrit par : Mère-Grand | 11/01/2018

"- l'arrêt de la systématique allégeance des dirigeants, producteurs ou journalistes aux thèses pro-européennes, immigrationnistes et mondialistes."

Occulter l'assassinat d'un père de famille - six jeunes enfants - israélien mais faire la UNE quand un terroriste dit "palestinien" est abattu: "Un palestinien tué....."

Occulter les bons services d'Israël:

"Pour ce qui relève des renseignement, le Premier ministre a révélé qu’Israël a déjà permis de sauver de très nombreuses vies en Europe en fournissant des informations sur des dizaines d’attentats en préparation dans des pays européens, dont certains auraient pu être des méga-attentats, notamment contre des avions ou au moyen d’avions-suicides. Il a ainsi rappelé aux ambassadeurs de l’Otan qu’Israël est la base avancée la plus forte dans la région pour combattre l’Islam radical."

http://www.lphinfo.com/netanyahou-revele-israel-a-eviter-attentats-catastrophe-europe/

Écrit par : Patoucha | 11/01/2018

Monsieur Magnin, ce que vous lisez sur Trump dans les médias ne sont que mensonges et bullshit!

Écrit par : Patoucha | 11/01/2018

Arrêtez avec cette redevance PAR MÉNAGE où un célibataire qui regarde pas la télé paie la même chose qu‘une famille avec enfants où chacun consomme le service public audiovisuel...

Écrit par : RDZ | 11/01/2018

RDZ, si vous n'avez pas de télé vous ne payez pas la redevance. En revanche Billag l'a étendue pour les postes de radio - maison et/ou voiture - J'ignore s'ils concoctent des taxes pour les ordinateurs, les iPad etc etc.... Et cela ne m'étonnerait guère!

Écrit par : Patoucha | 12/01/2018

Je souhaiterai plus de solidarité. Ce n'est pas parceque tu ne regardes pas la télé (et leur pub !) que tu ne peux pas participer à l'effort. On construit bien des routes pour ceuxs qui ne prennent pas la voiture, des trains pour ceux qui ne le prenne jamais, des oeuvres d'arts pour les anticultures etc... Y'en faut pour tous et tous de faire un effort. Si chacun paie ce qu'il consomme on file droit (et on est pas loin) vers l'individualisme, le chacun pour soi.
Si tu cherches un combat qui en vaut la peine y'en a pléthore telque assurance maladie, logement, éducation.

Écrit par : Luc | 12/01/2018

Payer même un centime pour voir les frères Ramadan constamment invités à déverser leur propagande d'une idéologie totalitaire, non merci. Combien de fois des nazis ont-ils été invités? Zéro. Pourquoi un traitement différent? Ces deux idéologie sont de même nature.

"- une redevance diminuée à CHF 365.-, imposée à tous les ménages suisses, sans exception"
Exclu. Refus total. Je ne paie que ce que je consomme ou j'utilise. Et je n'ai pas envie de consommer de la foutaise, du bourrage de crâne et des jeux du cirque. Vous voulez assister à des jeux du cirque? A vous de payer. Comment appelle-t-on le fait de payer pour ce dont vous ne voulez pas? Vente forcée. C'est contraire à toute équité.

OUI à No Billag. Non à la RTS.

Écrit par : Daniel | 12/01/2018

@Patoucha Pour info,même sans télé, je paie la taxe plein pot.

J'ai visionné le Temps Présent de hier sur la classe moyenne qui n'existe plus que sur le papier. La journaliste avait l'air de tomber des nues. Comme quoi ceux-ci vivent vraiment dans un autre monde. Faut qu'elle se méfie, son salaire risque d'être réduit de trente pourcents en 2018...

Écrit par : Laurent Lefort | 12/01/2018

@Laurent Lefort

Je vous suggère de téléphoner et d’ecrire à Billag qui enverra son enquêteur. Et ça marche! Je l’ai fait il y a quelques années pour une parente.

Je n’ai pas regardé cette émission. Je le ferai en différé.

Bonne journée

Écrit par : Patoucha | 12/01/2018

Aucun rapport avec « l’effort » Suggéré!

Écrit par : Patoucha | 12/01/2018

Les commentaires sont fermés.